Les médecins de l’épouse de Lula déversaient leur haine sur WhatsApp

Les médecins de l’épouse de Lula déversaient leur haine sur WhatsApp

Peu de temps après l’arrivée à l’hôpital de l’ex-première dame Marisa Leticia, morte à la suite d’un AVC, les propos violents ont été publiés dans les médias.

Le Monde | 10.02.2017 à 15h07 | Par Claire Gatinois (São Paulo, correspondante)

Veillée funèbre de l’ex-première dame Marisa Leticia, samedi 4 février, près de Sao Paulo. Andre Penner/AP

Oubliant les querelles de partis, il a serré son adversaire politique dans ses bras. Fernando Henrique Cardoso, président brésilien de 1995 à 2003, est venu réconforter Luiz Inacio Lula da Silva, en larmes. L’ancien métallo, lui aussi ex-chef d’état (2003-2010) et icône des plus démunis, venait de perdre son épouse, Marisa Letícia.

Victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) le 24 janvier à son domicile de São Bernardo do Campo, dans la banlieue ouvrière de São Paulo, l’ancienne première dame, 66 ans, décrite comme une personnalité discrète, maternelle et farouchement jalouse, est décédée vendredi 3 février, à 18 h 57, à l’hôpital sirio-libanais de São Paulo. Une institution mondialement réputée.

L’empathie de « FHC » et l’hommage de l’actuel président Michel Temer ont été salués comme une trêve salutaire dans la guerre à couteaux tirés qui déchire le Brésil depuis la destitution polémique de la présidente de gauche Dilma Rousseff en août 2016. Un affrontement manichéen où s’opposent les représentants du peuple et les nantis. Une bataille qui, sur le front politique, met face à face les soutiens du Parti des travailleurs (PT, gauche) de Lula aux mouvements plus conservateurs associant le PT à la corruption et au populisme. Ainsi du Parti de la social-démocratie brésilienne (PSDB) de M. Cardoso ou du Parti du mouvement démocratique brésilien (PMDB – centre droite) de M. Temer.

Hostilités « d’une partie de la bourgeoisie »

Las, tous les Brésiliens n’ont pas la capacité de distanciation de « FHC ». Notamment au sein du personnel soignant. « La haine a vaincu l’éthique médicale », écrivait le 2 février la journaliste Claudia Colucci dans la Folha de São .Paulo. Quelques heures après l’arrivée de l’ancienne première dame dans l’établissement, une médecin peu soucieuse du secret médical s’est empressée de divulguer la nouvelle lors d’échanges avec d’anciens camarades de faculté sur un groupe WhatsApp dont le contenu, fortuitement rendu public par le journal O Globo, fait frémir. Extrait : « Ces fdp [fils de pute] vont pratiquer une embolisation [processus visant à réduire le flux sanguin dans un endroit déterminé pour tenter de sauver la patiente]. Il faut arrêter le processus. Qu’elle ouvre les pupilles [qu’elle meure] et que le diable la prenne dans ses bras », écrit un neurochirurgien de São Roque, ville de l’État de São Paulo, et adhérent du réseau mutualiste Unimed.

« C’est lamentable », réagit Ana Estela Haddad, épouse de l’ancien maire de São Paulo, Fernando Haddad, et ami de la défunte. « Marisa est une femme simple. Elle a toujours souffert de l’hostilité d’une partie de la bourgeoisie. Le Brésil est un pays où certains cultivent l’humiliation du pauvre, l’irrespect de la classe populaire », tente d’expliquer Noemi Araujo, psychanalyste proche de Lula et de son épouse.

Mesures disciplinaires

Si l’ex-première dame n’a jamais tenu d’autre rôle politique que celui de soutien indéfectible de son mari, ses ennemis ont retenu que la sexagénaire, nourrice à 9 ans, ouvrière d’usine à 13 ans, aurait, selon la légende, cousu la première étoile du drapeau du PT au début des années 1980. Quelques mois avant son décès, elle fut aussi prise dans la tourmente des affaires, inculpée à l’instar de son époux dans l’opération Lava Jato (lavage express). Contrit, l’hôpital sirio-libanais affirmait, dès vendredi 3 février, avoir pris toutes « les mesures disciplinaires » envers son médecin ayant brisé le secret médical. L’ Unimed a, pour sa part, résilié le contrat du neurochirurgien oublieux du serment d’Hippocrate.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s