Déclaration du groupe « SOS Lula – Berlin »La condamnation de l’ancien président Luiz Inacio Lula da Silva est le résultat des poursuites judiciarises.

Héritier de la tradition coloniale ibérique du Saint-Office (de l’Inquisition), le système judiciaire le Brésil permet dans la plupart des cas de condamner l’accusé: le juge d’instruction, qui préside et supervise l’enquête des procureurs et de la police, est aussi le juge de première instance, celui qui juge l’accusé. Au sein de ce système (aujourd’hui rejeté dans la plupart des pays démocratiques, y compris au Portugal) le juge Sergio Moro a condamné l’ancien président du Brésil, Luiz Inacio Lula da Silva, pour corruption passive et blanchiment d’argent.

La décision du juge est fondée sur la possession supposée d’un appartement triplex dans la ville de Guaruja, au large du littoral de l’État de São Paulo par l’ancien président. Cet appartement serait «le paiement » par son constructeur, la société (BTP) OEA en échange de faveurs, l’obtention de contrats avec des sociétés d’État, y compris la Petrobras.

Cependant sur l’ensemble du processus ne s’est trouvée pas une seule preuve que l’appartement appartient ou a appartenu à l’ancien président ou sa femme (aujourd’hui décédée ), Marisa Silva, ou à tout autre membre de sa famille. Au contraire, la preuve produite par la défense de l’ancien président montre que l’appartement est toujours détenu par la société de construction OEA. On a entendu plus de 70 témoins sur l’affaire, 27 poursuites ont été faites, et aucun n’a montré aucune preuve que l’appartement ait appartenu ou appartenait à l’ancien président.

La décision du juge Sergio Moro est fondée sur une délation primée d’un ancien chef de la société de construction de l’OEA, Léo Pinheiro, et le juge a également cité comme « preuve » un reportage de la Rede Globo, hostile à l’ancien président, qui prétend que l’appartement appartient à l’ex-président. En outre, le processus de recherche a été caractérisé par une série d’irrégularités juridiques.

Parmi eux une détention inutile de l’ancien président par la police fédérale, mise sur écoute illégale de l’ancien président, sa famille et leurs avocats et la divulgation inappropriée de l’audio (enregistrement) où sont présents des reportages par les médias ennemis de l’ancien président, afin de soulever l’opinion publique contre lui.

Dans son verdict, le juge Moro a également reconnu que pour « excès de travail » il n’a pas eu le temps de consulter tous les documents relatifs à ces enregistrements illégaux. Plusieurs juristes brésiliens de renom ont dénoncé le verdict comme juridiquement indéfendable. Le verdict tombe dans la logique d’une « guerre juridique », contre l’ancien président: une persécution juridique, sans tenir compte des droits constitutionnels de l’accusé afin de l’empêcher d’être candidat à l’élection présidentielle en 2018, si la sentence est confirmée en appel. La sentence du juge Moro a fixé la peine de neuf ans de prison, afin d’empêcher l’ancien président d’occuper une fonction publique pendant sept ans.

Cette condamnation fausse et illégale exige que tous les démocrates du monde la dénoncent et demandent qu’elle soit annulée, et demandent son examen par les tribunaux et organismes internationaux, en particulier le Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme des Nations Unies, à Genève, devant laquelle l’affaire a déjà été soulevée. Le Haut Commissaire des Nations Unies a accepté de l’examiner dans son ordre du jour.

Nous demandons à chacun de s’exprimer en envoyant des messages de rejet de cette décision du juge Sergio Moro aux Nations Unies – Haut-Commissaire aux Droits de l’Homme en solidarité avec l’ancien président, ainsi que de se manifester à ce sujet dans tous les autres forums auxquels ils peuvent avoir accès.

Achim Wachendorfer, Berlim

Adonildo José de Lima Santos, designer gráfico

Adma Muhana, São Paulo

Adriana Maximino dos Santos, Frankfurt

Alexandre Penna, engenheiro eletricista

Anne-Elisabeth Klein, Vaison-la-Romaine, France

Antônio Carlos Bragiato – Maffei Bragiato medicina, São Sebastião do Paraiso, Brasil

António Rossini, arquiteto

Aristides José Muscari, Músico, Ribeirão Preto – SP – Brasil

Artur Antonio Pereira, Médico, São Paulo – SP

Carla Bessa; Berlim

Carlos Herbert, Ceará, Brasil

Claudio Pulkeri

Claudio Roberto da Rosa Santos, Prof. Funcionário Público Federal, Cidade de

Osório/RS, Brasil

Cleire Sambo, Munique

Constantino Luz de Medeiros – Professor de Teoria da Literatura e Literatura Comparada (UFMG)

Corinta Maria Grisolla Geraldi

Cynthia Soares Carneiro – Professora de direito internacional, USP, Ribeirão Preto, Brasil

Denise Fonseca de Carvalho, estudante de mestrado, Brandenburgische Technische Universität

Didice Godinho Delgado, Berlim

Djé Macedo, Berlim

Dr. Paulo de Resende, Strasbourg, França

Elizabeth Carvalho – jornalista, Paris

Elizabete Mathieu, Sorbonne, Paris

Emerson Pires Leal, professor de física, aposentado da UnB e da UFSCar

Erica Caminha Hassmann, Rosenheim

Erich Lie Ginach, São Paulo

Eveline Takim, Grävenwiesbach, Alemanha
Fernanda Cury Cabral, professora, TH Wildau, Alemanha
Fernando H. R. de Almeida – Hamburgo, Alemanha
Flavio Crespo – Belo Horinte – técnico operação de petróleo.

Flavio Prada, arquiteto, vereador, Riva del Garda, Itália

Flavio Wolf de Aguiar, Jornalista, Berlim, Alemanha

Fridel Teicke, periodista (Zitty), Berlim

Fritz Hofmann, Ludwigshafen, Deutschland.

Gladimir Bueno da Silva – Autônomo São José/SC

Graça Vieira – Fortaleza/CE Aposentada.

Helga Dressel, Berlim, Alemanha

Janaína Alves Sampaio Cruz, Psiquiatra-USP, São Paulo – Brasil

Jacqueline B. Carvalho, Brasil

Jasmin Takim, Jornalista, Frankfurt am Main

J. de Beer, Nederland

Jeuli Boiher

Jihad Abdallah, Espanha

João Adolfo Hansen- Professor aposentado- Universidade de São Paulo

João Wanderley Geraldi, Campinas

José Antônio ALEIXO da Silva,Eng. Agrônomo, PhD em Biometria e Manejo Florestal, Prof. Titular do DCFL/UFRPE

José Ângelo Ortelan, São Paulo

Jose Batista Neto – RG 7877491, Engenheiro, CESP – Companhia Energética de São Paulo, São Paulo – SP – Brasil

Leon Kossovitch, São Paulo

Lívia Suassuna, Profa. Associada – UFPE, Recife

Lígia Chiappini, Berlim

Luciana Vieira de Moraes, Cientista, Instituto Gulbenkian de Ciência, Portugal

Luciano Andrey schadler, CPF 778.207.039-20

Luiz Costa Lima

Luiz Ernesto Bacellar Freudenthal, Berlim

Luis Felipe Lopes Trigo

Luiz Roncari, prof. Literatura Brasileira da FFLCH/USP

Margarida Maria Louro Felgueiras, Professora Associada da Faculdade de Psicologia e Ciências da Educação, Universidade do Porto, Portugal

Maria Áurea de Jesus Aleixo, Economiária aposentada

Maria Clara de Beer, Holland

Maria Cristina F. Francisco, Coordenação do GDTB (Grupo de Discussão sobre Temas Brasileiros), Uni Hamburg

Maria José Manoel, Assis, Brasil

Marco Antônio de Magalhães Almeida, lawyer, Rio de janeiro – Brazil

Maristela Pimentel Alves, Arquiteta, Berlim

Martin Paul, Edenkoben, Alemanha

Martin Radke, Cientista, Berlim

Martim Assueros Gomes, Sociólogo – Brasil

Maurício Nascimento – Integration Specialist, Antwerp, Belgium

Miguel Marinho, rg. 5.099.500-5, professor universitário e escritor, São Paulo

Moacir Lopes de Camargo

Nely Maria da Silva Leandro/Gaviano, Contabilista, Kreis Germersheim(Bellheim)

Nilda Bezerra, Berlim

Nilton Freitas, Panamá City

Orivaldo Guimarães de Paula Filho, Consultor em RH, CPF. 034.437.908-60, São Paulo, Brasil

Oseias dos Santos Teixeira, Rio de Janeiro

Pablo Rosso, Ecólogo, Berlim

Paula Ferreira Lima, Berlim

Paulo de Rezende, França

Paulo Roberto Machado Vitalli, Ibiza, Espanha

Pedro Dolabella Portella, Berlim

Peter Steiniger, Jornalista, Berlim

Renata Gouveia Delduque, socióloga, São Paulo/Brasil

Raquel de Vasconcellos Cantarelli, doutoranda UESP-Araraquara

RODRIGO DINIZ, AUCKLAND, NEW ZEALAND

Rosa Soares Nunes

Rudo Andre Van Leuven, Middelkerke, Belgium

Sandra Mara Cruz de Oliveira, professora

Solange Lopes, Londres, Inglaterra

Viviane Santana, escritora, Berlim

Yesko Quiroga, Berlim

Zinka Ziebell, Berlim

Valdir Filgueiras Pessoa – Professor aposentado – Universidade de Brasília

Valdir José Freire – Aposentado – S.Paulo, Brasil

Valter Sanchez, Genebra

Vania Karsch, professora, Hamburgo

Victor Bezerra, Berlim

Wagner Costa Ribeiro, Professor Titular,Departamento de Geografia – USP, São Paulo


SOS Lula – Berlin
20 juin 2017

 

 


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s